Bioénergie analytique : A la recherche du corps perdu

Le créateur de la Bioénergie : Alexander Lowen

La rencontre avec Wilhelm Reich était décisive et fondatrice d’une nouvelle forme de psychothérapie corporelle que A.Lowen va nommer Bioénergie, thérapie du corps basée sur des « positions de stress » et la mise en place du concept d’ « enracinement » pour confirmer la position de Reich par rapport à la psychanalyse «  la parole ne suffit pas ». Cette nouvelle thérapie corporelle donne au thérapeute une place active dans la séance, car il suscite le mouvement, il commente, il participe avec son corps, ses intuitions, ses émotions.

Mais aussi le cadre conceptuel évolue, en effet, en Bioénergie A.Lowen définit des structures caractérielles qui permettent aux thérapeutes d’intégrer dans leur pratique  la façon dont leur client gère son besoin d’amour, sa demande d’intimité physique, ses pulsions de désir. Cela donne aussi une place à la parole, renouvelée et enrichie d’une pratique corporelle adaptée à chaque typologie.

L’objectif de l’analyse bioénergétique est de restaurer la libre mobilité de l’énergie profonde  et de déterrer les «  cadavres affectifs  » enfouis dans le corps, qui font barrage et empêchent à la vie de circuler en nous et autour de nous.

Nous aborderons la bioénergie et ses applications cliniques :
• à travers les structures caractérielles
• La lecture du corps
• La clinique de la bioénergie
• Les psychopathologies et la bioénergie
• La dépression
• La prise en charge psychocorporelle du client

Alternance d’apports théoriques et d’expérimentations didactiques.

Partager/Marquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>